Editorials

Le Nouvelliste – 21e Premier ministre, des défis majeurs


Ce rapport du PNUD pour le développement humain devrait servir de catalyseur au Premier ministre afin de mieux orienter l’action gouvernementale. La position d’Haïti parmi les pays à faible revenu de 1990 à 2017 doit changer radicalement. Si d’autres pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique centrale se retrouvent actuellement parmi les pays à développement humain moyen, pourquoi Haïti ne peut pas atteindre ce niveau ? Il revient au gouvernement en poste maintenant de créer les conditions nécessaires à la bonne gouvernance et à la croissance de l’économie.

Depuis toujours, l’indicateur numéro un de l’indice de développement humain demeure l’accès aux biens et aux services. Ce qui justifie un niveau de bien-être en relation avec une croissance forte de l’économie. L’éducation arrive en deuxième position et l’espérance de vie à la naissance constitue le troisième indicateur dans le calcul de la position d’un pays au niveau de l’IDH. Depuis environ quarante ans, le défi majeur d’Haïti réside dans la faiblesse de la croissance de son économie. Si des progrès significatifs peuvent être constatés au niveau de la scolarisation, il n’en est pas ainsi au niveau du taux de chômage qui résulte d’une croissance rachitique de l’économie haïtienne qui ne parvient pas à créer suffisamment de richesses pendant ces quarante dernières années (dixit Thomas Lalime).

Source: Le Nouvelliste

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.