Francais

A la Une: le processus électoral en Haïti — RFI


En ce qui concerne le cadre légal, il n’est pas possible de mettre en place une loi électorale, puisque, comme le fait remarquer Le Nouvelliste, le Parlement n’existe plus depuis le 12 janvier, les mandats de l’ensemble des députés et de deux tiers des sénateurs étant arrivés à leur terme. Du coup « le CEP ne peut qu’utiliser un décret pour organiser les compétitions électorales. Le document, qui est pratiquement prêt sera soumis très bientôt au chef de l’Etat pour sa publication dans le journal officiel ».

En ce qui concerne le calendrier électoral, « le CEP n’est pas encore en mesure de dire s’il va réaliser une seule élection pour les législatives, les collectivités territoriales et la présidentielle », rapporte Le Nouvelliste. Mais les conseils électoraux doivent s’en expliquer lors d’une conférence de presse prévue mardi prochain. Quant au président Michel Martelly, il avait déjà dit « souhaiter l’organisation du premier tour des législatives au cours du mois de mai prochain afin de combler le vide institutionnel ». Seulement voilà : c’est au CEP d’en décider. via – RFI

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s