Francais

Tentative de sortie de crise politique en Haïti – Le Monde


Accord politique 11 janv 2015Cet appel a peu de chances d’être entendu par l’aile dure de l’opposition, qui a lancé la semaine dernière « l’ultime phase de l’opération “Burkina Faso” [référence au mouvement populaire qui a poussé à la démission le président Blaise Compaoré en octobre 2014] ». L’objectif déclaré de la mobilisation organisée par des dirigeants de la Famille Lavalas, le parti de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, et d’autres partis comme le Mouvement patriotique de l’opposition démocratique (Mopod) est la chute du président Martelly, accusé de corruption dans l’utilisation des fonds destinés à la reconstruction.

A cet affrontement entre « la rue Lavalas » et le « pouvoir Tèt kalé » (l’un des surnoms de M. Martelly désignant sa tête chauve), s’est ajoutée une grave crise institutionnelle. Le 12 janvier, Haïti s’est retrouvé sans Parlement. Les mandats des députés et des deux tiers des sénateurs ont pris fin sans que des élections aient pu être organisées depuis trois ans. M. Martelly et l’opposition se renvoient la responsabilité de ce vide du pouvoir législatif, accompagné d’une absence de gouvernement, dont le premier ministre désigné, Evans Paul, n’a pu être ratifié par l’Assemblée nationale. via Le Monde

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s