Foreign Policy

Vers une nouvelle occupation militaire étrangère d’Haïti?


Toutes les conditions sont réunies pour qu’en cette année 2015, qui marque le centenaire de l’occupation américaine d’Haïti (1915-1934), des bottes de soldats étrangers foulent une nouvelle fois le sol national. La confusion politique actuelle, le palais présidentiel détruit, le 12 janvier 2010, suite à un tremblement de terre conspiré, l’ingérence américaine dans nos affaires politiques sont, entre autres, des indices montrant que le spectre de l’occupation militaire étrangère peut ressurgir.Moi, j’appelle mon peuple à se ressaisir. Car, dans les mêmes conditions, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Nul n’oubliera ce chef américain, dont je m’abstiens de citer le nom, qui, pour justifier l’occupation militaire d’Haïti, a déclaré que de 1843 à 1915 (72 ans) les chefs d’Etat haïtiens, à l’exception d’un seul, ne pouvaient pas arriver au terme de leur mandat. C’est à cause de l’instabilité politique, avait-il déploré. Aujourd’hui, c’est le même cas de figure. René Préval est le seul président à avoir bouclé ses deux mandats. via Signal FM

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s