Francais

À Petit-Goâve : des événements et leurs conséquences! – Haiti Liberté


0917 header-logo2009 À l’occasion de la célébration de la fête de Notre-Dame à Petit-Goâve, le 15 Août 2014, deux incidents malheureux se sont produits : l’agression physique d’un policier de la PNH au Lambi Night-Club par des agents de sécurité des députés PSP, Jacques Stevenson Thimoléon et Jean René Lochard, respectivement représentant de Petit-Goâve et de la deuxième circonscription de Port-au-Prince ; l’intervention musclée des agents de l’Unité Départementale pour le Maintien de l’Ordre UDMO à la clôture des festivités sur la place des Abeilles, le 17 Août 2014, où plusieurs groupes musicaux assuraient l’animation.          En effet, le rapport du Réseau National de Défense des Droits Humains sur les incidents indique que : « Le 15 août 2014, lors d’un bal organisé au Lambi Night-Club de Petit-Goave par un entrepreneur de la zone, une vive discussion est éclatée autour d’une question relative à la réservation pour des officiels, d’une partie de la salle où devait performer le groupe musical Nu Look. Les agents de sécurité du Député Jacques Stevenson THIMOLEON et du Député Jean René LOCHARD ainsi que plusieurs officiels présents au Night-Club ont battu un agent de la PNH, dont le RNDDH se garde de citer le nom, et l’ont dépossédé de son arme à feu et de son badge d’identification en raison du fait qu’il se trouvait dans l’espace réservé aux officiels.Selon plusieurs autorités rencontrées dans le cadre de cette enquête, les premiers agresseurs du policier sont des agents de sécurité du Député Jean René LOCHARD. D’autres ont pour leur part affirmé que c’est le Député Jean René LOCHARD lui-même qui a frappé le policier en premier et a ordonné qu’il soit menotté. Quelques heures plus tard, l’agent de police a été libéré, cependant son arme de service et son badge ont été gardés par le Chef de sécurité du Député Jacques Stevenson THIMOLEON avec menaces de les remettre à l’Inspection Générale de la PNH pour sanctions. Ce n’est que le lendemain de l’incident, soit le 16 août 2014 que le policier, tenu de se rendre au domicile du Député Jacques Stevenson THIMOLEON, a pu récupérer son badge et son arme après qu’il ait été invité à signer un document préparé par le Député lui-même et dans lequel le Policier s’engage à ne pas poursuivre les agents de sécurité qui l’ont tabassé. » via Haiti Libertétop_front_picture0917.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.