Culture

Carnaval des fleurs: Destruction de la mémoire collective d’un peuple – Haiti Liberte


0806 Des pratiques aussi vieilles que le carnaval des fleurs, le culte de la personnalité,  le refus d’organiser des élections libres, la corruption, le vol et autres aberrations qui remontent aux temps des Duvalier, refont surface avec le régime tètkale duvaliériste de Michel Joseph Martelly. Sous prétexte d’offrir une occasion de distraction, de défoulement au peuple haïtien, d’attirer des touristes, le régime bambochard d’extrême droite ayant à sa tête un chanteur compas, Sweet-Micky et un spéculateur de triste renommée internationale, Laurent Lamothe, revient avec le carnaval des fleurs et la célébration de la date d’investiture présidentielle, le 14 mai.Tout cela, non seulement pour justifier des fonds détournés à leur profit, mais pour aménager un projet de destruction de la mémoire collective du peuple haïtien. Au cours de ces trois dernières années, le gouvernement a choisi délibérément de réinstaurer le carnaval des fleurs   à une époque qui inclut la date du 28 juillet, date funeste  dans l’histoire du peuple haïtien. Il a voulu ainsi maintenir la première république nègre sous la domination des forces néocoloniales et le peuple haïtien rivé au système d’exploitation à outrance. via Haiti Liberteheader-logo2009 bottom_front_picture0806.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.