Francais

Raymond Cabèche et Charlemagne Péralte : deux gloires nationales – Haiti Liberte


0730 header-logo2009 L’arrivée des troupes américaines trouve Charlemagne Péralte commandant de l’arrondissement de Léogane. Il refuse l’accès de ses casernes à un détachement de «marines» et démissionne de son poste. Pendant deux ans, à Hinche, «entre ses terres et la poursuite d’activités imprécises», il prépare sa guérilla. Il tourne le dos aux élites des villes aplaties devant l’occupant. Il fait confiance à la paysannerie qui a retrouvé comme d’instinct les attitudes de la résistance du 18e siècle. Celle-ci a entrepris de dire non, car face à la corvée, à la violence de l’occupant, elle a senti qu’elle était «en face d’une entreprise raciste de colonisation». Le sang dessalinien de Péralte ne fit qu’un tour dans ses veines. Il était prêt pour tous les dépassements y compris le sacrifice suprême.    Haïti Liberté est heureux et fier de présenter à l’occasion du 99ème anniversaire de l’invasion de notre pays par les troupes américaines le Discours du député de la circonscription des Gonaïves, Raymond Vilaire Cabèche, et la lettre adressée par Charlemagne Péralte au Ministre français résidant en Haïti. En ce douloureux anniversaire que ramène cette date honnie du 28 juillet, le journal s’incline avec grand respect devant la mémoire de ces deux grandes gloires nationales que furent Cabèche et Péralte. via Haiti Libertetop_front_picture0730.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.