Francais

Tentative d’assassinat sur le Sénateur Moïse Jean Charles


0514aheader-logo2009Ces individus armés ont présenté au sénateur Moïse Jean Charles un prétendu mandat qu’il a refusé de recevoir. Ils ont alors intimé l’ordre au sénateur Moïse Jean Charles, jouissant de l’immunité parlementaire, d’entrer à l’intérieur du sous-commissariat. Le parlementaire a refusé et c’est alors que les hommes armés ont appelé au renfort. Il a été maltraité, bousculé par des bandits légaux de Michel Martelly. On a vu arriver des agents du Corps d’Intervention de Maintien de l’Ordre (CIMO) accompagnés d’un juge de paix.

Joint par téléphone, le sénateur Moïse Jean Charles a déclaré : « Nous sommes de retour des funérailles d’un militant politique de Fanmi Lavalas, Fritz Gérald Civil et d’un élève, Mackenlove Bien-Aimé, deux victimes du régime tètkale Martelly-Lamothe. Arrivé ici devant le sous-commissariat de Gressier, j’ai été victime d’une tentative d’assassinat et de séquestration par un groupe de bandits légaux de Martelly. Je ne sais pas si ces hommes armés et cagoulés sont des policiers parce qu’ils ne portent pas d’uniforme de la Police Nationale d’Haïti. Les policiers en poste au sous-commissariat de Gressier disaient qu’ils ne savaient rien de ce qui se passe actuellement. J’ai passé environ 3 heures de temps devant le sous-commissariat, attendant l’arrivée d’une délégation sénatoriale conduite par le président du Sénat Desras Simon Dieuseul. » via Haiti Liberte top_front_picture0514 0514.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.