Francais

Tout Haiti – L’accord d’ el Rancho ou la CHRONIQUE D’UN FIASCO ANNONCÉ (Mirlande Manigat)


Avant tout, il me parait opportun de préciser, par écrit, ce que j’ai maintes fois réitéré lors d’interventions orales : notre abstention à ce fameux dialogue.

Le MOPOD a été contacté par la Conférence Épiscopale en vue d’une réunion d’information. Entre le 20 novembre et le 23 décembre, trois rencontres se sont déroulées avec une délégation présidée par Mgr Harris, la première au siège du PLH, les deux suivantes au siège de la Conférence Épiscopale. Dans les trois cas, j’ai fait partie de la délégation du MOPOD.

Lors du premier contact, Mgr Harris avait rappelé que, dans une Lettre pastorale publiée le 27 septembre, l’Église catholique avait proposé ses bons offices à la recherche d’une solution concertée en vue d’une sortie de crise. Deux jours après, l’Exécutif a répondu en précisant que toute discussion devrait porter sur la question du tiers du Sénat et sur les élections. Nous avons fait comprendre qu’un tel menu nous paraissait réducteur donc inacceptable pour nous, que d’autres sujets d’importance requéraient notre attention. Nous avions par ailleurs mis en garde l’Église contre une intervention dans un domaine dont elle ne semblait pas saisir la complexité. De toute manière, on ne saurait préciser, à l’avance et de manière unilatérale, les thèmes à aborder qui devraient faire l’objet d’une négociation préalable.

Ce qui se dégage de ces contacts dont chacun avait duré près de trois heures, c’est que, comme nous l’avons souligné, l’Église s’engageait dans une voie délicate en s’appuyant sur son prestige, et qu’elle risquait d’en faire les frais d’autant que, jusqu’en janvier, elle n’avait pas consulté tous les partis concernés. Selon le témoignage de Mgr Harris, elle avait contacté certains simplement par téléphone, et tous ne manifestaient pas un grand enthousiasme pour une rencontre élargie qui engloberait l’Exécutif. Lors de la dernière réunion du 23 décembre, les émissaires nous ont communiqué les trois thèmes qui devraient figurer au menu des discussions : gouvernance, élections, Constitution. Nous avons fait remarquer que tout en étant importants, ils n’étaient pas suffisants.

Lorsque Mgr Langlois a été élevé à la dignité cardinalice, le 12 janvier, je l’avais appelé au téléphone, dès le lendemain, pour lui exprimer ma respectueuse satisfaction, et celle de mon parti avait fait l’objet d’un communiqué. Nous avons évoqué les conversations avec les émissaires de la Conférence Épiscopale et je dois avouer que rien dans ses propos laissaient anticiper l’accélération des démarches qui, pour nous, n’étaient qu’à leur début. via Tout Haiti

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.