Crime/Justice

Le Matin – La prison des femmes à Pétion-Ville, une Haïti qui crie justice


Fort de son statut de citoyen libre, l’usager de la voie publique ne sait rien du drame qui se joue derrière ces murs de la prison des femmes. Deux files, essentiellement composées de femmes, attendent que le grand portail bleu s’ouvre pour les laisser entrer dans l’enceinte de la prison. A droite, d’autres se bousculent pour passer des colis à des gardes assis derrière une petite lucarne. « Ce sont les parents des détenues, c’est bientôt l’heure de la visite », souffle Flora Dipama Pegdewnde Cécile, officier correctionnel à la MINUSTAH. Dans cette prison, deux visites sont permises par semaine, le mardi et le vendredi.

Dans le calme, les visiteurs se suivent et se croisent dans cette cour en « L ». Sous la supervision des geôliers, chaque détenue converse avec ses proches à travers les barreaux. L’ambiance est détendue. Des prisonnières discutent avec le personnel pénitencier, certaines se permettent des tapes amicales. « Les femmes sont calmes. Elles sont gentilles et ne sont pas aussi dangereuses que les hommes », s’en félicite la commissaire de police Marie-Yolette Mathieu, la chef des opérations. via Le Matin

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.