Francais

Le Matin – « Quatre ans après, où sommes-nous ? »


Selon le Premier ministre, ainsi que son ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du développement rural (MARNDR), en l’occurrence Thomas Jacques, ce secteur, à lui seul, fournit près de 65% de la totalité des activités financières du pays et a donc considérablement « boosté » l’économie haïtienne ; accusant une croissance de plus de 4% au cours de l’exercice fiscal écoulé.

Le titulaire du MARNDR s’est félicité du fait que les choix faits pendant cet exercice ont permis une augmentation significative dans la production d’œufs, d’igname, de manioc, de patates douces, etc. Par exemple, la culture du riz a connu une nette hausse de 18% au cours de la même période.

Toujours selon Thomas Jacques, les axes d’intervention privilégies par le MARNDR ont favorisé le curage de plusieurs berges de rivières, la protection de maints bassins versants, la réhabilitation de plus de 35 mille hectares de terres irrigables et la mise en valeur d’environ 50 hectares de terres arables. via Le Matin

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.