Francais

Le point sur la paralysie des tribunaux


Les jours passent vite, rien ne change. Au contraire, chacun tient raide son bout de corde. Mais c’est toujours le chef qui a le dernier mot. Dans ce «méli-mélo», qui est responsable ? On s’ennuie parce que c’est le même refrain. On veut travailler, mais tout tourne au ralenti. L’ambiance ne s’y prête pas. La cause ? La grève illimitée des hommes en robe jusqu’au départ du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Francisco René. Les membres du barreau de Port-au-Prince exigent son départ sans condition. Sa présence, au parquet, paralyse les activités. Les parquetiers travaillent, mais ne traitent pas les gros dossiers. C’est peut-être une occasion pour les substituts de rendre des réquisitoires définitifs. via Le Nouvelliste

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.