Francais

Diffamation et Liberté de la presse : Le cas Haiti-Observateur et les leçons à tirer


Citant Michael Charles, fondateur et co-gérant de Nord Citadel, comme sa source d’information, Haïti Observateur avait “informé” dans des allégations malveillantes que le Premier ministre avait exercé des pressions sur Nord Citadel pour que cette compagnie dépose un acompte substantiel pour l’achat de la Haitel et qu’ils avaient « convenu d’un prix d’achat de $25 millions, même si les actifs de la Haitel valaient environ 80 millions de dollars. Information qu’il est contraint de remettre en question aujourd’hui dans son propre journal.

Il est important de noter combien la Justice américaine sait faire la part dans ce genre de situation. C’est un pays où la liberté d’expression est un droit constitutionnel inaliénable, cependant, l’exercice de cette liberté ne concède en aucune manière à quelqu’un le droit d’user de sa position de directeur d’opinions pour détruire injustement la réputation d’autrui en fabricant des informations mensongères et/ou diffamatoires. Ces genres d’agissements immoraux peuvent ternir l’image d’honnêtes travailleurs de l’information, tant en Haiti qu’ailleurs, qui s’efforcent nuit et jour à imposer le juste milieu dans un monde ou tout est sensé blanc ou noir quand il s’agit de l’autre. via : Le cas Haiti-Observateur

.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.