Francais

Cap-Haitien : Manifestation contre Martelly et Lamothe !


frnt-btm-pict (1aa)Malgré l’interdiction des autorités policières du Nord du pays, des milliers de personnes ont gagné les rues du Cap-Haitien le mercredi 14 aout 2013 pour dire clairement au président Martelly qu’il ne peut pas compter sur le Nord pour se maintenir au pouvoir. Les manifestants, armés de cartons rouges, pancartes ont parcouru plusieurs rues de la ville en lançant des slogans très hostiles contre le pouvoir kaletèt de Martelly – Lamothe : « Elections oubyen Demission ! Nou vle demokrasi san demagoji ! Jistis pou avoka Andre Michel ! Aba pezesouse ! Twop vòlè nan Palè a ! Jistis pou jij Jean Serge Joseph ! ». Ils crient également à haute voix : « Martelly men Moise, fèzèl ! Martelly men Moise, fèzèl ! Martelly men Moise, fèzèl ! Martelly DEGAJE W Moise rive ! »

             A la fin de ce mouvement de protestation, le sénateur du Nord Moïse Jean-Charles a délivré le message que voici : « Donnons carton rouge à Martelly ! Donnons carton rouge à  Martelly ! Carton rouge à Martelly, carton rouge à Martelly ! Ceux qui n’ont pas de cartons rouges, levez les mains en l’air. Aujourd’hui, nous sommes très heureux d’être ici avec vous au Cap-Haïtien. La dernière fois, nous étions à Plaisance. Les ennemis du peuple haïtien n’ont pas hésité à tirer à hauteur d’homme sur la population et sur nous, parce que nous disons la VERITE. Celui qui meurt pour la VERITE, celui qui meurt pour la vraie cause du peuple haïtien, à mon avis, n’est pas une mauvaise mort. Ce que je sais, à partir de cette manifestation,  c’est que le peuple haïtien comprend très bien ce qui se passe dans le pays. Or, le vent sort toujours du Nord, est-ce que je me trompe ? Bravo ! wey ! wey ! wey !, ont répondu les manifestants. Dès lors que le Cap-Haitien se soulève, tout le pays va se soulever. La lutte pour la sauvegarde de la démocratie, la lutte pour la sauvegarde des acquis démocratiques, la lutte contre la faim, la lutte contre la misère, nous ne devons pas la stopper à travers le pays. Des manifestants répétaient : « grenadye alaso sa ki mouri zafè a yo. » via Haiti Liberte

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.