Francais

Accusations de coup d’état : Mirlande Manigat contre-attaque – Radio Kiskeya


madame-manigatLettre à la nation Mirlande Manigat Secrétaire Générale du RDNP

Un vent mauvais souffle sur le Pouvoir Exécutif, un des piliers pourtant respectables mais actuellement dévoyé de l’Etat. La nation subit, avec consternation et impuissance, les effets corrosifs de la vulgarité et de l’indécence, la banalisation bambocharde de la chose publique, l’irresponsabilité érigée en méthode de gestion, et elle se demande si les effluves éthyliques ou provenant d’autres substances nocives ne propageraient pas des miasmes susceptibles de s’étendre, pour les corrompre, aux autres institutions de l’Etat.

Un vent mauvais souffle sur le Pouvoir Exécutif, sinon on ne saurait comprendre pourquoi, en plein débordement ” caravacheur”, Michel Martelly m’a envoyé ce message ahurissant, sans ambigüité, quant à ma prétendue intention de préparer un coup d’état contre lui. L’affaire aurait pu provoquer une hilarité générale, mais il s’agit de prendre ces propos insensés au sérieux et les placer sur une échelle d’escalade dont les étapes sont encore inconnues, mais elles sont chargées de virtualités menaçantes. Cette attaque frontale me vise directement même s’il n’a pas prononcé mon nom et je me demande pourquoi : une dame, ancienne première dame dont le mari a été président et qui a subi un coup d’état…On ne saurait être plus clair. Elle vise aussi le parti dont j’ai l’honneur de présider aux destinées comme Secrétaire Générale, mes collaborateurs immédiats ainsi que les dirigeants de partis avec lesquels nous sommes en train de construire une opposition crédible, sérieuse ; car nous représentons l’alternative. Le RDNP a déjà répondu à une telle vilenie. Je remercie les militants de partout, en Haiti et à l’étranger qui m’ont témoigné leur solidarité et leur confiance. J’adresse aussi ma gratitude aux membres des partis solidaires, à la presse, aux institutions de la société civile, aux parlementaires, même aux citoyens proches du pouvoir en place, mais gagnés par l’écoeurement ou animés de la volonté de quitter le navire en perdition sur la pointe des pieds. Enfin, à tous ceux qui ont tenu à s’exprimer publiquement ou en privé pour critiquer vertement cette accusation farfelue mais marquée au coin de la plus évidente iniquité, je dis merci. via – Radio Kiskeya

.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.