Francais

Le Matin – Jean Bertrand Aristide Tèt Kale au cabinet d’instruction


C’est un triomphe pour le leader de Fanmi Lavalas. Cette audition lui permet de replacer son parti parmi les favoris pour les prochaines élections. Dès la soirée du mardi 7 mai, plusieurs centaines de partisans de l’ancien président étaient massés aux abords de sa résidence. Ils entendaient accompagner le leader Lavalas au cabinet d’instruction. Au rythme des tambours et des vaccines ils ont veillé toute la nuit à Tabarre, attendant le lever du soleil. Dès l’aube c’était l’euphorie. Les militants s’activaient pour rejoindre le bicentenaire et le Palais de justice. Drapeau et t-shirt à l’effigie du chef de l’État, ils dévalaient le bitume, oubliant peut-être les décisions adoptées la veille par les responsables de la PNH.

En effet, M. Godson Aurélus, directeur général de la Police nationale avait annoncé que toute manifestation était interdite pour la journée du 8 mai. Il avait informé n’avoir reçu aucune notification. Aussi a-t-il prévenu que la Police disperserait toutes les foules qui manifesteraient sur la voie publique ce jour-là. Mauvais calcul ! M. Aurélus n’avait pas pesé le poids des événements. Il a été défié, et la Police paraissait impuissante à contenir les flux Lavalas qui se déversaient sur Port-au-Prince, malgré un dispositif de sécurité assez impressionnant. Ce fut heureusement une foule, bon enfant, qui accompagnait M. Aristide. via Le Matin

.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.