Diasporean

Brésil: l’Etat d’Acre débordé par l’afflux de clandestins venus d’Haïti – Brésil / Haïti – RFI


La nuit vient de tomber, des centaines de personnes sont entassées dans l’obscurité, sans électricité, ni eau courante. Dans la vaste maison prêtée par la municipalité, la lueur d’un brasero illumine parfois des visages sombres et inquiets. La petite ville de Brasileia, à la frontière entre le Brésil et la Bolivie, est devenue la principale porte d’entrée des Haïtiens venus chercher du travail au Brésil.

Plus de 2 700 depuis le début de l’année

Depuis le début de l’année, plus de 2 700 d’entre eux ont franchi la frontière. Ils ont payé des passeurs environ 2 500 euros pour les aider à passer à travers le Panama, le Pérou, la Bolivie, pour enfin arriver au Brésil. Bloqués à la frontière, sans argent, ces réfugiés attendent des papiers, un visa, et surtout d’être embauchés par des entrepreneurs brésiliens. Mais la crise économique est passée par là : il en vient de moins en moins recruter cette main d’œuvre bon marché. via – RFI

.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.