Economy

la situation au Cap Haitien un mois après le Carnaval – Radio Television Caraibes


C’est en effet une ville du Cap à la fois blême en termes de vie dans les activités, et gracieuse de par son allure pittoresque qu’offre son tracé des rues et son aspect architectural, mais malheureusement étouffée de petits commerces de rue, qui accueille des visiteurs désireux de voir le « Couloir touristique », avec, bien sûr, la crainte de se faire surprendre à n’importe quel moment par un éventuel tremblement de terre, dont le risque est imminent dans le Nord.

Plusieurs citoyens expriment le même sentiment. Le vent pascal ne souffle pas à la même dimension que celui de la période carnavalesque. Ils sont par ailleurs nombreux, les Capois à avoir éprouvé le même malaise et la même nostalgie de revoir un événement d’une telle envergure réorganisé dans leur milieu. « Mais dans combien de temps encore. Peut-être jamais », soupire Mme Zulmé, résidente du Cap depuis sa naissance.

« À mon avis, il devait avoir du carnaval chaque jour au Cap-Haïtien », lâche pour sa part, Borguiny, 32 ans et père de trois enfants. Une façon pour cet habitant, fier d’avoir été né dans la cité christophienne, de montrer combien le carnaval avait été positif pour le Nord, particulièrement la ville du Cap, dont les infrastructures fraichement rénovées pour la circonstance, font encore le bonheur des Capois. via – Radio Television Caraibes

.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.